Rechercher
  • Géraldine Caron

RH : Pourquoi et comment les (re)engager autour d'un programme d'intrapreneuriat en période de crise

Avant COVID 19, la question de l'engagement des parties prenantes, et notamment des RH, dans un programme d'intrapreneuriat était, déjà, un sujet d'actualité pour les porteurs de programme. J'expliquais, dans mon article, l'importance d'impliquer les RH dès le démarrage du programme, au risque de devenir "une usine à éjecter les talents" à cause de "l'intrablues".

Avant COVID 19 : Convaincu mais peu pratiquant

Mon rôle est de sensibiliser les RH sur les avantages et "externalités positives" de cette démarche face aux enjeux de "guerre des talents" et de fidélisation (marque recruteur/employeur, formation, mobilité interne, engagement ...) et en s'appuyant sur des entreprises ayant initié cette démarche en co-sponsoring ou porté directement par les RH.

Pendant COVID 19 : Prémices d'un nouveau monde du travail. Le futur of Work serait-il devenu le présent en vitesse accélérée ?

Cette crise sanitaire et économique a bousculé les méthodes de travail, exacerbé les risques psychosociaux, mis l'engagement des salariés en berne et accrue la responsabilités des employeurs. Entre le risque d’épuisement professionnel, d’isolement et le syndrome du bullshit job, le désengagement des équipes post-confinement est bien réel avec des chiffres alarmants selon l'étude "les 5 enseignements à destination des RH pour l’après Covid-19" de Welcome to the Jungle

  • Engagement : 39 % des télétravailleurs s’estiment moins engagés dans leur travail qu’avant le confinement, 62 % des travailleurs en activité partielle.

  • Quête de sens accélérée et volonté d'accorder du temps à sa créativité pour la mettre à profit pour son organisation : 90 % souhaitent voir la société changer, pour 56% des Français, cette crise permettrait de re-définir ce qui est vraiment important pour eux et 52% souhaiteraient un changement radical dans la société selon le sondage YouGov publié par Society

  • Mobilité/fuite des talents : 50 % des télétravailleurs déclarent avoir envie de changer d’employeur et 65 % pour les travailleurs en activité partielle. La pause du confinement a été l'occasion de repenser l'avenir professionnel avec un questionnement sur le sens et l'utilité du travail alors quid de la rétention des talents et de leur attractivité après le 11 mai ?

  • Risques psychosociaux et détresse psychologique : 47 %(+3 pts) des salariés sont en détresse psychologique après 5 à 6 semaines de confinement et 66% des salariés disent que leur engagement au travail lors du déconfinement dépendra de la façon dont leur entreprise se préoccupe de leur bien-être selon le sondage d’Empreinte Humaine). 71 % des salariés craignent pour leur santé.

Et en même temps :

  • le nombre d'offres d'emploi en baisse : le nombre d'offres sur le site de Pôle emploi a fondu de 143 000 en à peine deux semaines du 24 mars au 06 avril, et une baisse de 40 % des emplois des cadres en un mois selon l'APEC.

Alors, en cette période de contrainte budgétaire et priorité au plan de déconfinement : lancer/maintenir un programme intra : contrainte ou opportunité ?

Dans le webinar lancé semaine dernière par Makesense "Comment (re)engager en interne autour d'un programme d'intrapreneuriat en période de crise ? (collaborateurs, COMEX, RH), Marjorie Pouzadoux Bokobza (Fondatrice des Intrapreneuses et Directrice Projet Innovation Prisma Media), Raphaël Thobie (ex-intrapreneur chez Thales et fondateur de Grug) et Lola Virolle (Directrice Intrapreneuriat chez Makesense) nous partageaient l'importance des initiatives intrapreneuriales pour sortir de la crise, de les encourager dans la bienveillance et de les reconnaitre comme un facteur d'engagement.

Intrapreneuriat : un puissant révélateur du potentiel d'ingéniosité de l'entreprise en mode frugal

Cette crise révèle, encore plus, le besoin de faire autrement et créer de nouveaux business en boostant l'innovation frugale au sein même de l'entreprise. Le manque de moyen rend très ingénieux et nous avons tous vu l'ingénierie, l'ingéniosité et la débrouillardise de Décathlon, entreprise intrapreneuriale par excellence, avec ses masques de snorkeling transformés en respirateur d'appoint. Faire mieux avec moins semble une évidence, à une époque où les ressources se raréfient. Les entreprises doivent adopter une nouvelle approche ascendante de l'innovation frugale car selon cet article dans l'ADN "L’innovation frugale : les entreprises qui l'adoptent s'en sortent mieux que les autres".

L'intrapreneuriat permet de booster l'innovation au coeur même de l'entreprise tout en travaillant sur des projets d'utilité et redonnant du sens à son travail. Cette crise va, certainement, permettre de faire éclore une génération d'intrapreneurs sociaux dont les projets auront un impact positif sur la planète, les clients, l'organisation interne tout en ayant un impact business et permette de révéler au grand jour les intrapreneurs en "perruque" pour devenir une entreprise plus entrepreneuriale, bien nécessaire pour sortir de la crise.

Intrapreneuriat : une opportunité pour miser sur le facteur de compétitivité du capital humain et faire des RH, des business partner à part entière.

Le devenir des organisations dépend de la capacité à s'adapter, à innover, de la capacité créative et les collobarateurs sont un facteur de compétitivité majeur, des talents à identifier, valoriser et à développer. Alors, l'intrapreneuriat est, encore plus à ce jour, une réponse à la guerre des talents.

  • Conquête des talents : renforcement de la marque recruteur et marque employeur

La guerre des talents sera encore plus exacerbée et notamment sur les profils pénuriques. Les entreprises proposant un programme d'intrapreneuriat attireront le plus. L'intrapreneuriat est, donc, un réel argument à activer en marque recruteur pour attirer ces talents et un levier à activer, d'ores et déjà, pour les entreprises l'ayant mis en place, dans une démarche de communication et d'employee advocacy avec des intrapreneurs ambassadeurs et en capitalisant sur les initiatives mises en place, et même pendant ce confinement.

  • Développement talents : formation à moindre coût

Afin de se démarquer dans la guerre des talents, l'entreprise devra etre pro active pour inventer une nouvelle offre sur le développement des compétences. L'intrapreneuriat est un réel outil de formation car il permet de se former en situation de travail de façon expérientielle avec un ROI à 100 % . Tous les intrapreneurs développent des compétences en hard et soft skills en version accélérée et de manière autodictacte et efficace. Entreprise apprenante et AFEST sont les futurs enjeux de l'intrapreneuriat.

  • Fidélisation des talents : optimisation du levier de la mobilité interne

L'intrapreneuriat, si bien accompagné, est un réel levier de mobilité interne, encore trop faiblement optimisé dans les entreprises. Alors qu'elles ont du mal à recruter des talents en externe, la mobilité interne a représenté 5 %, seulement, des recrutements en 2018 (source : Hays Etude sur la rémunération 2019) et alors qu'un recrutement en interne coute 50 % moins cher qu'un recrutement externe. L'intrapreneuriat est une usine à détecter les talents en interne et les intrapreneurs doivent être accompagnés dans leur mobilité à l'issue de l'aventure afin de "potentialiser" ces nouvelles compétences acquises.

L'intrapreneuriat : une opportunité business et RH en cette période de crise

Alors, oui même en ce contexte de crise sanitaire, économique et sociale, l'intrapreneuriat est une réelle opportunité pour les entreprises pour tirer leur épingle du jeu dans cette guerre avec une fidélisation et un engagement des collaborateurs renforcés.

A l'heure où le plan de déconfinement repose sur les RH, il est important de faire prendre conscience de l'interêt de la démarche en interne et en externe car les intrapreneurs savent bien ce qu'est la résilience.

La guerre des talents fera gagner la guerre économique.

Acteurs RH, Responsable de programmes et Intrapreneurs, qu'en pensez-vous ?

Je serai ravie d'échanger et vous accompagner pour optimiser vos budgets sur les sujets de conquête et fidélisation des talents via cette démarche au sein de votre entreprise.

info : info@gcaronconseils.fr / www.gcaronconseils.fr