Rechercher
  • Géraldine Caron

Les #softskills de l'​#intrapreneur : la #résilience

J'ai choisi de démarrer cette première série sur les compétences de l'intrapreneur avec la résilience car lorsque je parle avec des intrapreneurs, ce mot revient le plus souvent ; comme un témoignage, également, du chemin difficile à parcourir. Il s'agit, donc, d'une des soft kills les plus importantes et indispensables à aquérir pour être un bon intrapreneur, une compétence bien partagée avec les entrepreneurs également.

La résilience est l'état d'esprit qui permet de faire face aux états de choc. Le fameux "ce qui ne tue pas, rend plus fort", c'est la capacité à résister aux traumatismes, à rebondir face à l'adversité, à retomber sur ses pieds malgré les difficultés; bref, un état d'esprit à ne pas se décourager et se laisser abattre et transformer les difficultés en opportunités.


Alors comment devenir résilient ? Comment se connecter à sa résistance émotionnelle? Peut-on se muscler et acquérir cet état d'esprit indispensable ? Peut-on devenir plus habile émotionnellement et faire face aux montagnes russes de l'entre-intrapreneuriat ?


Les japonais y ont trouvé une très belle réponse avec le kintsukuroi (réparation en or). Le Kintsukuroi est un art japonais ancestral qui consiste à réparer la porcelaine brisée en appliquant de l'or sur les fêlures. Symboles de fragilité dans un premier temps, les fractures mises au jour deviennent véritablement notre facture. Embellis, transformés par l'expérience de l'adversité, une force nouvelle est né. Je vous invite à lire "Kintsukuroi", de Tomas Navarro qui parle de cet art et de résilience de façon très poétique.

Alors résilience : inné ou acquis ? Avons nous, tous, les mêmes armes dès la naissance ?

Certes, il semblerait qu'il n’existe pas de gêne de la résilience mais des dispositions à la naissance avec pour certains une réserve de dopamine et sérotonine et un environnement familial sécurisant qui permettraient de mieux affronter les épreuves. Mais, il n' y a que les expériences de la vie qui peuvent nous muscler à cette résilience.

En juin dernier, je vivais moi même l'expérience la plus dure de ma vie. Après avoir été aidant familial, j'ai accompagné ma mère jusqu'à sa fin de vie. J'ai dû rebondir et faire face à l'adversité pour en faire une force. Le sujet des aidants est un réel sujet d'actualité et encore mal compris en entreprise. Il est évident que de nouvelles compétences se sont développées chez moi avec cette expérience et notamment en termes de soft skills (la coordination de gestion de projets voir d'une mini entreprise entre les différents corps de métier médicaux, l'agilité, la patience, l'écoute, la capacité à prendre les bonnes décisions, ... )

L'expérience intrapreneuriale est, fort heureusement, moins tragique mais de nouvelles compétences se développent, également, tout au long de ce chemin riche en ascenseur émotionnel. Des compétences en hard skills (stratégie, marketing digital, financement....) comme en soft skills (créativité, capacité à apprendre, capacité à faire en mode couteau suisse, leadership, audace, story telling, gestion d'équipe, ...) alors comment les reconnaitre en interne, les valoriser et, ainsi, en faire un vrai levier de développement professionnel ?

Aujourd'hui, j'accompagne les entreprises dans la mise en place de l'intrapreneuriat et les intrapreneurs, eux mêmes, dans la réalisation de leur projet et l'activation de leurs talents. 
Je propose, également, un accompagnement permettant d'ancrer et de valoriser les compétences acquises en hard et soft skills pendant l'intrapreneuriat.

Je suis convaincue que l'intrapreneuriat peut, aussi, être un levier de mobilité interne et pour éviter le phénomène de "l'intrablues", trop souvent constaté encore ; je propose, également, un accompagnement en fin de programme permettant d'ancrer et de valoriser les compétences acquises en hard et soft skills pendant l'intrapreneuriat. L'objectif étant de favoriser la mobilité interne et, in fine, la fidélisation des intrapreneurs.

N'hésitez pas à me contacter pour me parler de vos projets ou tout simplement me poser vos questions sur mon travail et mon parcours.

Contact : info@gcaronconseils.fr/ 06.71.99.41.51

www.gcaronconseils.fr