Rechercher
  • Géraldine Caron

L’intrapreneuriat, un accélérateur de mixité

Parmi les nombreuses externalités positives, l’intrapreneuriat est, aussi, un levier de mixité en entreprise ; une solution pour briser les plafonds de verre et devenir entrepreneure de sa carrière.

55% des projets d’innovation sont portés par des femmes dans l’intrapreneuriat, contre seulement 8% à la tête de startup.

Avec des résultats concrets, selon Lola Virolle, Directrice de l'Intrapreneuriat chez Makesense : en 5 ans, 55% des intrapreneur.es accompagnés, sont des femmes.

Il existe de nombreux avantages à intraprendre en termes business et humains et ces avantages s'adressent autant aux hommes qu'aux femmes.

Et nous savons, à présent, par de nombreuses études sur ce sujet, que la mixité augmente la productivité. L'intrapreneuriat permet, donc, de réduire les écarts, encore trop présents, dans les entreprises sur les sujets de mixité.

Alors, quels sont les avantages d’intraprendre pour les femmes ?

pouvoir créer une activité sans prendre de risque financier, le plus gros frein féminin à la création d’entreprise. L'intrapreneuriat est, alors, une solution qui conjugue, à la fois, envie de créer et sécurité.lutter contre le plafond de verre en entreprise. En effet, l'intrapreneuriat avec la concrétisation du projet/la mise en place d'une business unit dédié..., peut être, un accélérateur de carrière et une nouvelle voie pour des collaboratrices bloquées dans leur poste.se rendre visible en interne et développer son réseau. Dans le cadre de son projet, un intrapreneur impacte entre 300 et 400 personnes pendant son incubation et avec un accès plus direct au top management.se former et développer ses compétences en termes de hard et soft skills et notamment son leadership.

Malgré ces avantages ; certains freins personnels sont encore présents comme l'autocensure, manque de confiance, syndrome de l'imposteur, complexe de la bonne élève ... et doivent etre levés pour oser, s'autoriser à postuler et devenir une intrapreneure. Ce nouveau statut peut, également, faire peur par méconnaissance.

Alors, quoi faire ?

Pouvoir se projeter avec des rôles models est une source d'inspiration pour les apprentis intrapreneuses. Et pour cela, il existe de supers intrapreneuses telles que Yael Jacquey-Dehaese de la Société Générale, Ioana Morogan de Coca Cola, Joan Bohan de Disney ou encore des ex-intrapreneuses qui ont crée leur startup suite à cette expérience comme Siam Laux, Faustine Duriez par exemple... et bien d'autres encore à découvrir, notamment dans le livre de Nicolas Bry "La Fabrique des Intrapreneurs" qui a interviewé 20 intrapreneurs et dont la moitié sont des femmes.Adhérer à des communautés d’entraide comme le groupe Facebook Les Intrapreneusesde Marjorie Pouzadoux Bokobza qui transmet son énergie contagieuse pour aider les femmes à s’épanouir par l’intrapreneuriat, s’inspirer, s’encourager et s’entraider.

L’intrapreneuriat est, donc, une solution concrète avec des critères factuels pour évoluer au sein de son entreprise en toute égalité des chances et ainsi permettre de briser le plafond de verre.

Alors, entreprises, intrapreneur.es, futurs intrapreneur.es ? Qu'en pensez-vous ? Je serai ravie d'échanger avec vous sur ce sujet.

Contact : www.gcaronconseils.fr info@gcaronconseils.fr - 0671994151